Agence d'architecture Laura Marbot
62 Rue du Tondu 33000 Bordeaux

Superficie du projet: 110m²

Maître d'ouvrage: privé

Mission: esquisses, plans de permis de construire

Programme: le projet concerne une maison d’habitation individuelle de type échoppe bordelaise en pierre, datée de 1912, et située en mitoyenneté sur ses côtés Sud et Nord, dans un secteur à dominance d'échoppes et maisons de ville en pierre.

Afin de préserver le caractère ancien d'une facade d'échoppe, la surélévation de la maison n’est envisagée que sur l’arrière. Les nouveaux volumes étant créés à l'étage, dans le prolongement de la toiture existante. Tous les éléments de modénature anciens présents sur la façace ont été restaurés (corniche, bossages, linteaux ornés etc…) par méthode non abrasive (brossage) et les pierres abîmées changées, dans le respect de la bâtisse. Conformément au code architectural de l’échoppe traditionnelle, la porte en bois a été repeinte d'une couleur plus soutenue, de type bleu nocturne RAL 5022 afin de contraster avec les menuiseries et volets en bois blanc .

La surélévation est réalisée en ossature bois, avec sur la façade Est un bardage en bois naturel (de type Douglas ou Mélèze) en pose verticale à claire-voie, et sur les rehausses des pignons Nord et Sud un complexe STO recouvert d'un enduit ton pierre RAL 016. Les menuiseries disposées en façade Est de la surélévation, sont en aluminium gris RAL 7016, et dotées de petits meneaux et traverses intégrés au vitrage en partie haute. Des volets pliables, dits en «accordéons», en bois et de teinte naturelle similaire au bardage, assurent l'occultation des menuiseries. Deux fenêtres de toit sont percées en toiture, en bois peint gris anthracite RAL 7016, avec store d'occultation intérieur afin d'apporter à l'espace nuit de l'étage une agréable lumière zénithale. La « souillarde » existante située en limite de propriété nord est conservée et prolongé afin d'augementer l'espace habitable dans le salon et créer une petite alcove intimiste L'agrandissement de cette souillarde recevra le même parement pierre que les murs conservés qui la composent. Pour ce faire, les pierres des murs de la souillarde démolie seront récupérées et taillées (épaisseur >8cm) pour être plaquées sur les murs créés. La « souillarde » Sud, a cependant été intégralement démolie, afin de prolonger la terrasse située sous la pergola.

La façade Est, a été percée d'une large baie vitrée en alu gris RAL 7016, qui baigne le salon de lumière et permet l’accès à la terrasse ouvrant sur la piscine. Une pergola maintenue par deux haubans protégera une partie de la terrasse de l'ensoleillement au moyen de lames orientables en bois. Les lames de la terrasse sont en bois exotique pour une meilleure pérennité et sont de teinte naturelle similaire au bardage de l'étage.

Cette échoppe a été restaurée dans une volonté forte de préservation de l'existant tout en apportant des éléments subtiles de modernité dans une combinaison harmonieuse.

Publié dans Projet architecture

Superficie du projet: 90m²

Maître d'ouvrage: privé

Mission: esquisses, plans de permis de construire

 

Programme:

Publié dans Projets en cours